Course d’école

Sortie de classe croque nature

23 juin 2017

La classe d’Aline est venue depuis Versoix en train, bus et téléphérique, pour passer un petit moment au frais tout relatif de la montagne et apprendre à reconnaître et apprêter quelques plantes sauvages lors de cette sortie de classe croque nature.

Ils annonçaient une grosse grosse canicule. Heureusement, au Salève, il faisait plus frais, et quelques nuages sont venus à notre rescousse pour cacher le soleil brûlant.

Viking était de la partie lui aussi, car il fallait bien porter le matériel de cuisine! Un peu inquiet d’être tout seul – d’habitude il m’accompagne lors de sorties avec sa copine Toundra – il nous a offert des jolies petites vocalises tout au long de la journée. La bonne herbe verte a eu certes un effet calmant, mais Viking restera toujours Viking, un petit cheval émotif n’aimant pas être loin de ses congénères.

En route, nous cueillons la fleur de sucre, la jolie petite pimprenelle, le plantain qui aime qu’on lui marche dessus, l’égopode au nom imprononçable, la patte d’ours la favorite des arrière-arrière grand-mères. Et bien sûr, la reine de toutes, l’ortie!

Tout notre petit monde (enfin, presque tout notre petit monde, certains se passionnent plus pour les araignées) met la main à la pâte pour nettoyer, hacher, mélanger, assaisonner, tartiner… pour obtenir au final un véritable banquet!

Le chemin du retour est plus rapide, c’est qu’il ne faut pas rater la benne, celle qui ramènera la classe au bus, puis au train, puis à Versoix. Merci Aline pour cette belle journée et à bientôt!

chevaux islandaisCourse d'écolecuisine sauvagerandonnée avec des chevauxSalève

Mini-camp avec deux classes genevoises

25 mars 2017

C’est juste top de bosser avec des profs comme ça: ils ont une idée en tête, et rien de les arrête! Celui-là voulait sortir ses élèves de la classe pendant 2 jours, même si il faut négocier, et même si ça coûte un peu cher. Et moi, j’ai eu la chance de tomber sur ce prof là.

Objectif n°1: vivre une expérience et s’amuser

Pour cela, nous avons choisi le chalet le Coutzet, non loin de Saint-Cergue dans le Jura vaudois. Pour certains, c’était le premier mini-camp, la première fois en chalet, en dortoir, le premier repas en commun dans le réfectoire, le premier jeu de loto le soir, le premier feu dans la nature, les premières bananes au chocolat sur les braises… Et pour tous, une belle ambiance (et relativement peu d’heures de sommeil…). Les enfants étaient, en dehors des activités organisées, relativement libres de faire les foufous dans le chalet. Ils s’en sont donnés à cœur joie!

Objectif n°2: découvrir la nature

Quoi de mieux que la neige pour signaler le passage des animaux? Chevreuil, cerf, lièvre, renard, écureuil, blaireau, hermine… toutes ces petites bêtes là sont passées avant nous ce jour là. Elles ont laissé des empreintes, des crottes, des marques sur les arbres, des restes de repas… que l’on a pris le temps d’observer. Certaines connaissances s’acquièrent en cours de route: non, la musaraigne ne fait pas partie de la famille des mustélidés! La nature, on peut aussi la découvrir par les sens. Les enfants ont pu expérimenter un parcours dans la forêt, yeux bandés.

Objectif n°3: se dépenser

Ils ont assuré, les mômes! Raquettes aux pieds – par miracle il restait un itinéraire avec suffisamment de neige pour les justifier, même si certains tronçons étaient tous verts déjà – ils ont avalé du dénivelé sans (trop) broncher. Le lendemain, ils ont découvert la course d’orientation: chaque équipe avait un lot de 10 balises à trouver, et pas forcément toutes en bordure de chemin! 100% des équipes ont réussi. Bravo!

Une équipe en or!

Tout ça, j’ai pu le vivre en super compagnie. Tout d’abord, ma collègue Katrin (Katrando). Avec elle, succès et fou-rires sont garantis. Lise (Expel), accompagnatrice en formation super investie et pro pendant les deux jours. Et bien entendu nos trois hommes, le trio de choc, Patrick, Olivier et Jean-Marc. Avec eux, bonne humeur et humour sont au rendez-vous! Et quelle maitrise avec les enfants, fermeté, douceur, empathie et tout un tas de choses encore… Je maintiens: pour moi, ces profs là sont des Dieux (même s’ils ne sont pas d’accord avec cette affirmation). Merci à vous tous pour cette mémorable expérience partagée!

animation naturecamps de vacancesCourse d'écolefauneJuraorientationrandonnée en raquettestraces d'animaux

Les randos en mars

17 mars 2017

J’y ai cru un court moment… le mardi 7 mars, il est tombé un demi mètre de neige (plus ou moins) au salève. De bon augure pour la sortie raquette au clair de lune prévue quelques jours plus tard! Eh bien non… en 3 jours, tout a fondu! Bon, on commence à s’y faire, et cela nous m’empêche pas de faire quelques belles randos en mars.

Une sortie sans raquettes mais cette fois, avec la lune!

Tout d’abord, il y a donc eu cette sortie au clair de lune. Malgré le manque de neige, tout le monde est là! Avec ma collègue Silvana, faisons comme d’habitude: deux groupes, chacune son itinéraire, ses jeux, histoires, quizz ou autres, selon l’envie du moment. La température est agréable, la lune est belle. Tout est parfait!

Des écoliers à l’assaut d’un sommet

Une petite semaine plus tard, j’ai rendu vous avec d’autres accompagnateurs pour une course d’école. Il y a plus de 80 élèves répartis en 4 groupes. Après de longues hésitation, nous décidons de ne pas chausser les raquettes et lançons le défi de grimper au sommet de la Point de Miribel. Les jeunes s’en sont donnés à coeur joie puisque plus de la moitié d’entre eux se sont lancés à l’assaut du sommet. Touts ceux qui disent que les ados sont des fainéants peuvent bien aller se recoucher! Le reste de la journée était rythmée par des jeux, la découverte de la nature et des bons moments passés entre copains.

Mais le top du top, c’est le mini-camp de deux jours à St-Cergue avec deux classes genevoises de 5P … Mais cette sortie là mérite un article à elle toute seule, car en plus, pour celle là, j’ai quelques photos sympas, alors que j’avais laissé mon appareil dans le sac pour les deux autres.

Course d'écolepleine lune

Une classe de rêve au Salève!

23 juin 2016

Magnifique journée au Salève avec la classe de rêve de Sandra et Danielle. Une vingtaine d’enfants motivés de 10-11 ans, que du bonheur! Et super bien accompagnés en plus, quoi demander de mieux !

Au programme, tout d’abord la montée avec le Téléphérique du Salève. Rien que ça c’est une aventure, car nous ne sommes pas les seuls à avoir eu la même idée aujourd’hui! Une fois toute le monde arrivé et la pause pipi achevée, petite grimpette jusqu’à notre table de pique-nique (Mdaaaame, j’ai mal aux jambes, c’est encore loin?), notre QG pour le reste de la journée. Je débouche la bouteille de sirop de menthe (fait maison, bien entendu) et explique au groupe attentif la suite du programme.

Chaque équipe a pour mission de parcourir 3 boucles différentes, des jeux de piste demandant de l’observation, de la réflexion, mais aussi des expériences sensorielles. Tantôt il faut trouver la piste, tantôt utiliser une boussole, ou encore apprendre à utiliser un GPS. Le tout, sur le thème de la forêt.

Pendant toute la journée, nous avons été victimes d’attaques répétées de tiques énormes et imaginaires, agacés par les guiliguilis de toutes ces autres petites bêtes horribles et poilues qui s’accrochent à nos jambes mais qui n’existent plus quand on veut les montrer au copain, ou encore confrontés aux horrrrrrribles caresses des orties dont on se serait approché d’un peu trop près (oui, alors là, j’avoue, ça pique!). Mais même avec tout ça,  les enfants ont su oublier toutes ces terrrrrrribles menaces de la nature pour se donner corps et âme dans le jeu.

Au final, après avoir récolté un sacré paquet d’éléments naturels, ils ont imaginé et inventé le plus bel arbre magique du Salève… Un oeuvre d’art unique et que l’on laissera sur place.

La descente en téléphérique est tout aussi houleuse que la montée, car il y a beaucoup de monde, du bruit, et il fait au moins 30 degrés dans le bâtiment. Les employés n’entendent pas leurs radios avec tout ce brouhaha. Les gens sont nerveux… Moi je dis, cette classe de rêve, je l’aurais bien gardée encore là haut  pour la soirée, à griller des cervelas au coin du feu !! Une prochaine fois, peut-être?

 

5 sensanimation natureCourse d'écolejeu de pistelandartorientationSalève

Parcours d’orientation dans les bois de Jussy

21 juin 2016

Course d’école pour des adolescents d’un cycle genevois. Au programme, un parcours d’orientation dans les Bois de Jussy. Guy et moi, on a minutieusement préparé tous les détails de cette sortie depuis quelques semaines. Et c’est pas pour nous lancer des fleurs, mais je crois bien que tout était plutôt bien réussi, avec le concours de nos collègues Charles, Nicolas et Mika.

Une fois de plus, les prévisionnistes ne savaient pas vraiment s’il allaient faire beau ou pas, nous on avait parié pour du sec, et on a eu de la pluie. Ma foi, pas grave, de toute manière les bois de Jussy étaient plutôt boueux, alors quitte à être trempé, autant l’être du bout des orteils jusque dans les oreilles (c’est de qui déjà la chanson??).

Des balises à trouver, des questions sur la nature environnante, et, à quelques postes stratégiquement placés, des collègues accompagnateurs qui faisaient passer quelques « épreuves » ludiques aux équipes. Les équipes? Des valeureux ados de 14 ans: parmi eux, il y avait toute la palette de la tranche d’âge: les frimeurs, les discrets, les curieux, les connaisseurs, les courageux, les stratèges, les vas-y-fonce-et-on-verra-bien, les j’ai-horreur-des-moustiques, les oh-madame-c’est-pas-cool-mon-bas-il-est-tout-troué et j’en passe. Et ils y avait les profs, aussi. C’est qu’ils se sont donnés aussi, les profs, pour une fois qu’ils avaient la possibilité de jouer sans devoir encadrer les jeunes. Il me semble bien d’ailleurs, que c’est eux qui ont gagné… les gazelles, les chamois, je ne sais plus! Enfin, c’était ceux qui arrivaient au pas de course et déjà tous transpirants au bout de 10 minutes de jeu 🙂

Bref, voilà encore une belle journée qui s’achève. Avis aux autres élèves des cycles d’orientation du canton de Genève, si un parcours d’orientation dans les Bois de Jussy ça vous tente, alors venez vous y frotter!

animation natureCourse d'écoleorientation

« Articles précédents

Powered by WordPress | HQ Premium Themes | Adaptation Sur mesure concept.