Une classe de rêve au Salève!

23 juin 2016

Magnifique journée au Salève avec la classe de rêve de Sandra et Danielle. Une vingtaine d’enfants motivés de 10-11 ans, que du bonheur! Et super bien accompagnés en plus, quoi demander de mieux !

Au programme, tout d’abord la montée avec le Téléphérique du Salève. Rien que ça c’est une aventure, car nous ne sommes pas les seuls à avoir eu la même idée aujourd’hui! Une fois toute le monde arrivé et la pause pipi achevée, petite grimpette jusqu’à notre table de pique-nique (Mdaaaame, j’ai mal aux jambes, c’est encore loin?), notre QG pour le reste de la journée. Je débouche la bouteille de sirop de menthe (fait maison, bien entendu) et explique au groupe attentif la suite du programme.

Chaque équipe a pour mission de parcourir 3 boucles différentes, des jeux de piste demandant de l’observation, de la réflexion, mais aussi des expériences sensorielles. Tantôt il faut trouver la piste, tantôt utiliser une boussole, ou encore apprendre à utiliser un GPS. Le tout, sur le thème de la forêt.

Pendant toute la journée, nous avons été victimes d’attaques répétées de tiques énormes et imaginaires, agacés par les guiliguilis de toutes ces autres petites bêtes horribles et poilues qui s’accrochent à nos jambes mais qui n’existent plus quand on veut les montrer au copain, ou encore confrontés aux horrrrrrribles caresses des orties dont on se serait approché d’un peu trop près (oui, alors là, j’avoue, ça pique!). Mais même avec tout ça,  les enfants ont su oublier toutes ces terrrrrrribles menaces de la nature pour se donner corps et âme dans le jeu.

Au final, après avoir récolté un sacré paquet d’éléments naturels, ils ont imaginé et inventé le plus bel arbre magique du Salève… Un oeuvre d’art unique et que l’on laissera sur place.

La descente en téléphérique est tout aussi houleuse que la montée, car il y a beaucoup de monde, du bruit, et il fait au moins 30 degrés dans le bâtiment. Les employés n’entendent pas leurs radios avec tout ce brouhaha. Les gens sont nerveux… Moi je dis, cette classe de rêve, je l’aurais bien gardée encore là haut  pour la soirée, à griller des cervelas au coin du feu !! Une prochaine fois, peut-être?

 

Share Button

5 sensanimation natureCourse d'écolejeu de pistelandartorientationSalève

Parcours d’orientation dans les bois de Jussy

21 juin 2016

Course d’école pour des adolescents d’un cycle genevois. Au programme, un parcours d’orientation dans les Bois de Jussy. Guy et moi, on a minutieusement préparé tous les détails de cette sortie depuis quelques semaines. Et c’est pas pour nous lancer des fleurs, mais je crois bien que tout était plutôt bien réussi, avec le concours de nos collègues Charles, Nicolas et Mika.

Une fois de plus, les prévisionnistes ne savaient pas vraiment s’il allaient faire beau ou pas, nous on avait parié pour du sec, et on a eu de la pluie. Ma foi, pas grave, de toute manière les bois de Jussy étaient plutôt boueux, alors quitte à être trempé, autant l’être du bout des orteils jusque dans les oreilles (c’est de qui déjà la chanson??).

Des balises à trouver, des questions sur la nature environnante, et, à quelques postes stratégiquement placés, des collègues accompagnateurs qui faisaient passer quelques « épreuves » ludiques aux équipes. Les équipes? Des valeureux ados de 14 ans: parmi eux, il y avait toute la palette de la tranche d’âge: les frimeurs, les discrets, les curieux, les connaisseurs, les courageux, les stratèges, les vas-y-fonce-et-on-verra-bien, les j’ai-horreur-des-moustiques, les oh-madame-c’est-pas-cool-mon-bas-il-est-tout-troué et j’en passe. Et ils y avait les profs, aussi. C’est qu’ils se sont donnés aussi, les profs, pour une fois qu’ils avaient la possibilité de jouer sans devoir encadrer les jeunes. Il me semble bien d’ailleurs, que c’est eux qui ont gagné… les gazelles, les chamois, je ne sais plus! Enfin, c’était ceux qui arrivaient au pas de course et déjà tous transpirants au bout de 10 minutes de jeu 🙂

Bref, voilà encore une belle journée qui s’achève. Avis aux autres élèves des cycles d’orientation du canton de Genève, si un parcours d’orientation dans les Bois de Jussy ça vous tente, alors venez vous y frotter!

Share Button

animation natureCourse d'écoleorientation

Rando photo macro au Salève

6 juin 2016

Marcher avec Fabienne, c’est juste génial : « Oooooh! une coccinelle! ». « T’as vu là, on dirait un smiley! ». « Eh, c’est quoi ça? » Bref, autant dire qu’on s’est presque autant arrêtées qu’on a marché, et la balade qui se voulait un tantinet sportive s’est transformée en une rando photo macro.

A chaque occasion, clic-clac kodak c’est dans la boite. Parce que la macro, ça donne de jolies choses. C’est porter un autre regard sur la nature, c’est se baisser pour regarder les choses sous un autre angle, c’est contempler les couleurs, tout est permis!

Bon, pour une première, le résultat manque peut-être d’originalité. A refaire, donc!

Share Button

photographieSalève

Sortie marmottes pour Villars-Rando

4 juin 2016

Chaque année, le festival de la randonnée de Villars propose tout une panoplie de randonnées à thème pour les enfants, les adultes ou les familles. En 2014, j’y étais pendant 3 jours avec Gribouille et Popette. L’an passé j’ai fait l’impasse, mais cette année, allez, pourquoi pas! Je me suis retrouvée à guider une sortie sur les marmottes pour Villars-Rando.

Me voici donc, avec Charlotte, en route pour Azeindaz (prononcez « Enzinde »), au dessus de Solalex. Pour économiser l’énergie des petits bout’choux qui nous accompagnent ce jour là, on y monte en 4×4 (faut bien s’accrocher, car ça grimpe!). Arrivés en haut, OH!, tout est encore blanc.

La neige, ça a des avantages et des inconvénients. Pour observer des marmottes, c’est pas mal, au moins on les voit bien quand elles traversent les névés! Cela nous a permis d’en voir quand même pas mal, aux jumelles.

il y avait aussi une chèvre (de chamois), qui était couchée sur un replat entre deux cailloux. L’aigle qui faisait des grands cercles dans le ciel. Et puis des tas de chouettes choses à regarder par terre: on a trouvé un lézard vivipare, qui est justement tout noir pour absorber un maximum de chaleur. Bon, ce jour là il était tout de même encore un peu groggy.

On a aussi vu un campagnol alpestre tout entier et tout gelé, un peu comme l’écureuil dans l’âge de glace. Des bouses retournées et grattés (ça, c’est les marmottes). Des crottes en tout genre: renard, marmottes, chamois. Et bien sûr, des traces dans la neige!

Bref, on n’a pas chômé… La météo n’étant pas très clémente, nous sommes redescendus un peu plus vite que prévu pour aller se réchauffer au bistro.

 

Share Button

Alpes et Préalpesfaune

Balade à Fort l’Ecluse

25 mai 2016

Encore une chouette sortie avec les séniors, soutenue par le Service des Sports de la Ville de Genève. Aujourd’hui, direction Fort l’Ecluse. C’est Matthew Richards (prononcez Matthieu, il est de Moudon!) qui guide, Ciril et moi le soutenons (activement, cela va de soi!) pour encadrer le groupe.

Montée rafraîchissante et agréable depuis Collonges à travers une très ancienne forêt de buis. Panorama insolite sur le Vuache – on ne le voit pas souvent de cet angle là! Puis petit aperçu historique au Fort l’Ecluse d’en haut. Petite grimpée jusqu’aux Marais, descente sur Léaz, admiration de la Vierge et du Rhône… Certains ont trouvé long, moi j’ai trouvé bon!

En route, il y avait des tas de belles orchidées, je découvre la Limodore… une sorte d’asperge violette qui pousse dans le talus au bord du chemin ou au parking. Il y aussi la Sanicle d’Europe, une ombellifère (je me méfie toujours des ombelles…) ou encore la Mélitte à feuilles de mélisse… que de jolies découvertes!

 

 

Share Button

floregéologieJura

« Articles précédents

Powered by WordPress | HQ Premium Themes | Adaptation Sur mesure concept.