flore

Rando-chips!

17 juin 2017

Pour ses 7 ans, Lucie avait choisi de faire un tour avec les chevaux islandais. Mais l’idée de cuisiner quelques orties lui plaisait aussi! C’est comme cela qu’est née l’idée toute simple de la rando-chips 🙂

Toute sa petite troupe de copines est venue faire connaissance avec les chevaux avant de partir. Parmi elles, il y en a quelques unes qui font du poney en centre équestre, mais quand il s’agit de guider un cheval à pied en randonnée, les codes sont très différents ! C’est une question de bon sens: marcher devant le cheval et non pas à côté, tenir la longe d’une main, regarder devant soi, et donner des instructions claires au cheval en utilisant la voix aussi. Cela demande de la confiance en soi, de la coordination, de l’anticipation, et le sens des responsabilités… Un sacré apprentissage!

Notre balade nous a menée sur les Crêtes, jusqu’à un petit coin sympathique à l’ombre.  Les chevaux broutent tranquillement pendant la pause goûter – gâteau – cadeau. Un peu plus bas, on découvre un terrier de blaireau probablement encore utilisé.

Plus tard, de retour à la maison, on cueille quelques orties. Le plus important, c’est de caresser ces plantes susceptibles dans le sens du poil pour ne pas être piqué 🙂 Pour la suite, je n’en dirais pas plus, si ce n’est que le petit côté croustillant des chips surprendra petits et grands!

 

 

 

 

anniversairechevaux islandaiscuisine sauvageflorerandonnée avec des chevauxSalève

Le Salève, c’est l’école dans la nature

16 juin 2017

Au programme du jour, une sortie pour la direction et une équipe d’enseignants d’une école privée genevoise. Après un séminaire le matin suivi d’un bon repas à l’Observatoire, les participants avaient deux possibilités: soit faire bouger leur corps lors d’une chouette sportive et digestive encadrée par ma collègue Inès, soit se relaxer lors d’une balade pépère avec moi. C’était une occasion parfaite de parler du Salève et de prouver que l’école dans la nature, c’est possible!

Notre balade était effectivement tranquille, à l’ombre, le long de jolis sentiers forestiers entrecoupés d’un passage sur les Crêtes dévoilant, comme toujours, une magnifique panorama sur les Aravis (le Mont-Blanc était caché ce jour là) et sur Genève. Le groupe génial, j’avoue beaucoup apprécier les gens qui aiment les randonnées pépères 🙂

Mais le plus fascinant, c’est de voir à quel point toutes les matières enseignées par ces professeurs peuvent se rencontrer et se mélanger sur le terrain: la formation du Salève, l’origine des Rochers de Faverges, l’impact de la géologie sur l’utilisation du sol et la biodiversité… en passant par la formule chimique de la réduction du fer dans les bas-fourneaux… il y en avait pour tous les goûts, mais c’est surtout tous les liens que l’on peut tisser entre les différentes matières enseignées à l’école qui sont fascinants. Je vous l’ai dit: le Salève, c’est l’école dans la nature.

 

 

floregéologieSalève

Belle neige à Festiraquettes 2017

5 février 2017

Festiraquettes 2017 est la 12ème édition de cette journée de découverte de la nature à travers la pratique de la raquette à neige qui s’adresse à tous, entre amie en ou famille. Organisée depuis 2005 par la section Genève de l’Association Suisse des Accompagnateurs en Montagne, et pour la quatrième année consécutive au Col de la Givrine, Festiraquettes rassemble petits et grands pour un moment convivial en compagnie de professionnels de la montagne et de la nature.

Les accompagnateurs vous guident pendant une à deux heures sur la piste des animaux sauvages et vous surprennent par mille et une anecdotes curieuses, secrets de la nature ou autres légendes locales. Au retour, thé de l’amitié et vin chaud vous sont offerts pendant que vous répondez à un quizz. Soyez attentifs pendant la balade ! Il y a à la clé de nombreux lots à gagner. Pour ceux qui ne souhaitent pas marcher, il est aussi possible de mettre la main à la pâte pour construire un igloo.

Organisée de manière 100% bénévole par les accompagnateurs, avec le soutien de Nyon Région Tourisme et du magasin Terres d’Aventures à Genève, cette manifestation séduit par ses valeurs : liberté, légèreté, simplicité, intensité et amitié.

animation natureContes et légendesfaunefloreJurarandonnée en raquettestraces d'animaux

Balade à Fort l’Ecluse

25 mai 2016

Encore une chouette sortie avec les séniors, soutenue par le Service des Sports de la Ville de Genève. Aujourd’hui, direction Fort l’Ecluse. C’est Matthew Richards (prononcez Matthieu, il est de Moudon!) qui guide, Ciril et moi le soutenons (activement, cela va de soi!) pour encadrer le groupe.

Montée rafraîchissante et agréable depuis Collonges à travers une très ancienne forêt de buis. Panorama insolite sur le Vuache – on ne le voit pas souvent de cet angle là! Puis petit aperçu historique au Fort l’Ecluse d’en haut. Petite grimpée jusqu’aux Marais, descente sur Léaz, admiration de la Vierge et du Rhône… Certains ont trouvé long, moi j’ai trouvé bon!

En route, il y avait des tas de belles orchidées, je découvre la Limodore… une sorte d’asperge violette qui pousse dans le talus au bord du chemin ou au parking. Il y aussi la Sanicle d’Europe, une ombellifère (je me méfie toujours des ombelles…) ou encore la Mélitte à feuilles de mélisse… que de jolies découvertes!

 

 

floregéologieJura

Bons petits plats en petit comité

16 mai 2016

Elles étaient trois ce jour là à êtres venues découvrir les plantes comestibles au Salève. Toutes les trois de la région, elles n’étaient jamais vraiment venues au Salève, ou du moins pas à la Croisette. C’était donc pour elles une double découverte. Georges, lui, a préféré se poser pour un café (auquel il n’a apparemment pas eu droit car il y avait trop de monde aux restaurants?) pour ménager son dos, mais il nous a rejoint et bien aidées. C’est ainsi que nous avons cueilli nos plantes et préparé de bons petits plats en petit comité.

Marie, Régine et Simone étaient, comme on dit, au taquet. Panier, bloc notes, crayon, bien équipées (ou plus ou moins) pour affronter la fraicheur du jour, les yeux et les oreilles à l’affût,  elle ne ratent pas un mot, pas une plante, pas une anecdote, rien! Elles sont ravies d’arriver à identifier quelques plantes toutes seules. Bon, au bout d’un moment, c’est l’overdose…. quand elles confondent la mercuriale avec l’aspérule odorante, je me dis que là, faut que j’arrête!! On s’installe dans mon jardin pour la suite du programme.

Le temps est passé vite, le soleil s’est soudainement caché, il a fait froid, j’ai sorti les doudounes, et elles ont continué à hacher, couper, mélanger, laver, trier… Nous avons cuisiné des bons petits plats: une omelette à la silène enflée, des galettes à la berce avec un peu d’égopode, le tzatziki à la petite pimprenelle… et encore je ne vous dis pas tout. Elles ont même dégusté des grosses touffes de stellaires qui pourtant poussent les crottins généreusement abandonnés là par Toundra et Viking. Moi je dis, chapeau Mesdames!

Des après-midi comme ça, c’est que du bonheur. Des si bons petits plats en petit comité, c’est quand vous voulez!

 

 

 

cuisine sauvagefloreSalève

« Articles précédents

Powered by WordPress | HQ Premium Themes | Adaptation Sur mesure concept.