famille

La nature, les animaux, et manger

26 février 2017

Voilà le mandat posé: « nous, on aime la nature, les animaux, et manger! » me dit Sandra dans son email. Je pense que l’on va pouvoir s’entendre. A l’occasion de l’anniversaire de son mari (la difficile barre des 40 ans à passer!), elle voulait quelque chose de sympa, dans la nature.

Nous voilà donc partis, les 6 bipèdes et 2 poilus, pour une petite balade au Salève. Avec comme but, de repérer le passage d’animaux sauvages et d’en apprendre un peu sur leurs mœurs.

Viking et Toundra étaient donc aussi de la partie, et nous avons eu bien l’occasion de découvrir leurs mœurs à tous les deux… A la pause de midi, j’essaie: j’attache Toundra et je laisse Viking libre. Après s’être roulé (ah que ça fait du bien!!!), il remarque qu’il n’est pas attaché, et pique un petit galop à travers les prés. Toundra, au bout de sa longue chaîne, n’aime pas l’idée de se retrouver seule. Elle arrache le tout d’un coup de tête et rejoint son copain. Que c’est beau de les voir galoper comme ça! La vision de rêve s’estompe: les voilà qui disparaissent derrière la crête. Il nous aura fallu une grosse demi-heure pour les retrouver, tous tranquilles plus loin dans un pré, en train de brouter. Quelques carottes pour se réconcilier, et c’est reparti!

En attendant, Laurent et les enfants avait déjà lancé un feu, pour les bananes au choc. Miam! Avant de repartir, nous faisons le point sur ce qu’on a vu et on va un peu plus loin en faisant le tour des stratégies employées par les animaux sauvages pour passer l’hiver.

Des animaux sauvages, on n’en a pas vu en vrai mais par contre nous avons pu observer des tas de traces de leur passage: crottes, empreintes et pistes, souilles, frottis, écorçage… C’est fou ce que la nature nous dévoile quand on apprend à la regarder.

C’était encore une de ces agréables journées au rythme tranquille et remplie de découverte. Merci!

animation natureanniversairechevaux islandaisfamillerandonnée avec des chevauxSalèvetraces d'animaux

Voyage dans le Val d’Aoste

15 août 2016

En été 2016, nous sommes partis à pied en famille et avec notre jument islandaise Toundra, dans le Val d’Aoste.

Toundra ne rentrant pas volontiers dans le van (la coquine), mon mari, les filles (Charlotte, 8 ans et Louisette, 5 ans) et la jument sont partis à pied depuis le Salève. La première partie de leur itinéraire leur a permis de rejoindre le massif du Mont-Blanc, le long du Chemin de l’Arve (attention à ceux qui auraient envie de le suivre, il est encore en projet sur de nombreux tronçons, il y a beaucoup de route et c’est plutôt dangereux avec tous ces gens qui roulent comme des fous!).

Puis, ils ont rejoint le Tour du Mont-Blanc à Saint-Gervais puis Contamines-Montjoie. Là, nous avons troqué la selle et le trissac de Toundra contre son bât et des sacoches individuelles, bien plus pratiques pour la montagne et le débâtage rapide, surtout que mon mari est tout seul avec les filles.

Je les ai rejoints dans le Val Veni, la première vallée rive droite après le tunnel du Mont-Blanc. A partir de là, nous nous sommes « baladés » dans la région: Val Veni, un bout du TMB jusqu’à Courmayeur, puis descente le long de la Doire Baltée jusqu’à l’entrée du Val Grisenche, magnifique vallée que nous avons ensuite parcourue en long et en large pendant presque 2 semaines entières.

Après mon départ, la petite troupe est remontée en direction de Courmayeur par l’autre rive, avant de reprendre le TMB jusqu’au Col de la Forclaz. Là, j’ai récupéré les filles, et le tandem Blaise – Toutoune est reparti pour deux semaines d’aventures jusqu’à la maison. Leur chemin les a menés vers Chamonix, Servoz, Passy, Saint-Pierre-en-Faucigny et La Roche-sur-Foron. Là, quelques jours de pause afin de faire une transition en douceur avant le retour à la maison.

Le Val d’Aoste est formidable pour la randonnée avec un animal de bât notamment grâce à:

  • son incroyable réseau de sentiers à mi-coteau qui sont d’anciens sentiers muletiers extrêmement bien entretenus (parfois nous avions même l’impression que quelqu’une était passé débroussailler la veille!);
  • l’eau présente partout, il y a des sources et des fontaines partout où il y a des habitations, sans mentionner les nombreux ruisseaux croisés en cours de route;
  • l’herbe abondante pour le cheval;
  • ses habitants qui sont simplement a-do-rables;

Le camping est interdit en dessous de 2500m, mais en restant discret et en laissant propre derrière soit, personne ne viendra vous embêter. De toute manière, avec un cheval de bât et des enfants, c’est compliqué de faire autrement que camper « sauvage »!

Il y a mille choses à raconter sur ce voyage, qui feront l’objet d’un récit sur ce site prochainement (patience…). En attendant, voici quelques photos!

 

 

Alpes et Préalpesfamilleitinérancerandonnée avec des chevaux

Oeufs de grenouilles et Dents de Chien au Retord

30 avril 2016

Ce samedi, balade avec Charlotte sur le Plateau de Retord tout juste débarrassé de la neige. Il fait gris, la pluie est attendue pour le milieu d’après-midi, ça nous laisse juste le temps d’aller découvrir l’endroit.

Partir en  rando avec Charlotte, c’est tout simplement génial. Nos quatre yeux décortiquent le paysage et le sol qui défile sous nos pieds et à nous deux, on a trouvé un tas de « trucs géniaux »: oeufs de grenouille et dents de chien, une carcasse de vache, des cristaux de calcite magnifique, des champignons géants, des jonquilles tout partout, des traces de chevreuil, des traces de on-ne-sait-pas-quoi, bref… Ca n’arrête jamais!

Et c’est ça qui est chouette quand on va marcher. C’est qu’on y va tranquillement, les sens à l’affut de découverte. Du pur bonheur!

Et puis, il faut le dire, Charlotte nous a porté chance: à peine la portière de la voiture fermée et la clé sur le contact, qu’il a commencé à pleuvoir. Une petite fenêtre de sec nous a encore permis de longer un bout de la Valserine, et de retour à la voiture, rebelote, une belle averse. Ma petite Charlotte serait-elle magicienne?

5 sensfamillefaunefloreJuratraces d'animaux

Escapade de Noël en famille

28 décembre 2015

L’hiver se fait attendre, mais comme chez les Gabioud on n’aime pas attendre, on a pris nos chevaux, notre matériel, et nous sommes partis fêter Noël en famille au Salève.

Une petite virée au bénéfice des températures extrêmement douces pour la saison et d’un stratus offrant soleil, chaleur et vues imprenables sur le Mont-Blanc à tous ceux qui ont eu la bonne idée de grimper plus haut que la grisaille.

Pour Viking, c’était le baptême du feu de la randonnée bâtée. Il y a pris goût semble-t-il, car après s’être pris un portail et un piquet, il a finalement compris les dimensions de son nouveau gabarit et s’en est plutôt bien accommodé. Alors qu’il traîne quelque peu les sabots au début, sur le chemin du retour, marchant derrière moi, il s’amuse à me rentrer dedans et attraper une lanière de mon sac à dos, l’air espiègle. Quant à Toundra c’est comme si elle avait fait ça toute sa vie. Un peu comme les filles, quoi…

familleitinérancerandonnée avec des chevauxSalève

En raquettes sous la pluie, mais… on s’en fiche!

23 février 2015

Liam a 6 ans, il habite à l’Ouset de la France, au bord de l’Atlantique. il n’avait jamais vu la neige, et son parrain lui a concocté un programme du tonnerre pour les 4 premiers jours de ses vacances de février: une virée en Suisse Romande et en Haute-Savoie, avec au programme du ski et des bains thermaux à Charmey, des trains à crémaillère aux Rochers de Naye, et une sortie en raquettes au Salève.

Nous nous sommes donc retrouvés en fin d’après-midi. J’étais sûre qu’on n’y arriverait pas: d’abord, ils étaient coincés dans les bouchons genevois de fin de journée. Ensuite, leur voiture est restée coincée derrière deux camions de pompiers venus s’occuper d’une voiture en feu sur la route de la Croisette. Et pour couronner le tout, il pleuvait des cordes!

En raquettes sous la pluie mais… on s’en fiche! Accompagné de Charlotte, Liam est parti à l’aventure, à l’affut des animaux sauvages, droit devant! Nous avons pu voir quelques traces, mais pas grand chose. Alors on s’est glissés dans la peau du loup, du lynx, et on s’est enfoncés dans la forêt. Lorsque la nuit est tombée, Liam avait quelque peu besoin d’être rassuré. Et pour cela, quoi de mieux qu’un bon chocolat chaud à l’abri!

 

animation naturefamillepleine lunerandonnée en raquettesSalèvetraces d'animaux

« Articles précédents

Powered by WordPress | HQ Premium Themes | Adaptation Sur mesure concept.