chevaux islandais

Sortie de classe croque nature

23 juin 2017

La classe d’Aline est venue depuis Versoix en train, bus et téléphérique, pour passer un petit moment au frais tout relatif de la montagne et apprendre à reconnaître et apprêter quelques plantes sauvages lors de cette sortie de classe croque nature.

Ils annonçaient une grosse grosse canicule. Heureusement, au Salève, il faisait plus frais, et quelques nuages sont venus à notre rescousse pour cacher le soleil brûlant.

Viking était de la partie lui aussi, car il fallait bien porter le matériel de cuisine! Un peu inquiet d’être tout seul – d’habitude il m’accompagne lors de sorties avec sa copine Toundra – il nous a offert des jolies petites vocalises tout au long de la journée. La bonne herbe verte a eu certes un effet calmant, mais Viking restera toujours Viking, un petit cheval émotif n’aimant pas être loin de ses congénères.

En route, nous cueillons la fleur de sucre, la jolie petite pimprenelle, le plantain qui aime qu’on lui marche dessus, l’égopode au nom imprononçable, la patte d’ours la favorite des arrière-arrière grand-mères. Et bien sûr, la reine de toutes, l’ortie!

Tout notre petit monde (enfin, presque tout notre petit monde, certains se passionnent plus pour les araignées) met la main à la pâte pour nettoyer, hacher, mélanger, assaisonner, tartiner… pour obtenir au final un véritable banquet!

Le chemin du retour est plus rapide, c’est qu’il ne faut pas rater la benne, celle qui ramènera la classe au bus, puis au train, puis à Versoix. Merci Aline pour cette belle journée et à bientôt!

chevaux islandaisCourse d'écolecuisine sauvagerandonnée avec des chevauxSalève

Rando-chips!

17 juin 2017

Pour ses 7 ans, Lucie avait choisi de faire un tour avec les chevaux islandais. Mais l’idée de cuisiner quelques orties lui plaisait aussi! C’est comme cela qu’est née l’idée toute simple de la rando-chips 🙂

Toute sa petite troupe de copines est venue faire connaissance avec les chevaux avant de partir. Parmi elles, il y en a quelques unes qui font du poney en centre équestre, mais quand il s’agit de guider un cheval à pied en randonnée, les codes sont très différents ! C’est une question de bon sens: marcher devant le cheval et non pas à côté, tenir la longe d’une main, regarder devant soi, et donner des instructions claires au cheval en utilisant la voix aussi. Cela demande de la confiance en soi, de la coordination, de l’anticipation, et le sens des responsabilités… Un sacré apprentissage!

Notre balade nous a menée sur les Crêtes, jusqu’à un petit coin sympathique à l’ombre.  Les chevaux broutent tranquillement pendant la pause goûter – gâteau – cadeau. Un peu plus bas, on découvre un terrier de blaireau probablement encore utilisé.

Plus tard, de retour à la maison, on cueille quelques orties. Le plus important, c’est de caresser ces plantes susceptibles dans le sens du poil pour ne pas être piqué 🙂 Pour la suite, je n’en dirais pas plus, si ce n’est que le petit côté croustillant des chips surprendra petits et grands!

 

 

 

 

anniversairechevaux islandaiscuisine sauvageflorerandonnée avec des chevauxSalève

En balade avec les islandais bâtés

13 mai 2017

Pour ses 9 ans, Kadou a invité ses copines au Salève pour faire une balade avec les islandais bâtés et observer quelques traces d’animaux. Je les entends sur le parking: un groupe de filles habillées toutes en rose bonbon s’agite et piaffe d’excitation.

Quand elles aperçoivent enfin Toundra et Viking, équipés et fins prêts pour partir, c’est reparti pour une série de « ooooooooh qu’ils sont mignons » et un « moi je veux tenir le poney noir » et « moi je veux monter sur le brun! »….

J’ai préféré leur dire assez vite que ce ne sont pas des poneys, mais bien des chevaux, et pas peu fiers en plus. Ne dites JAMAIS à un cheval islandais qu’il est un poney, ou encore moins à son propriétaire 🙂 Pour ceux qui en doutent, regardez cette vidéo, vous comprendrez mieux.

Bref, ce jour là, les filles n’en avaient que pour les chevaux, donc on n’a rapidement fait impasse sur les traces et indices des animaux sauvages, quitte à se contenter d’une crotte par-ci, d’une empreinte par là. Pas grave! L’important, c’est qu’elles passent un bon moment, qu’elle s’occupent des chevaux avec respect, et qu’elles se souviennent de cette journée pendant longtemps! Et cela nous a permis de faire un joli tour à pied, d’avaler un peu de dénivelé sans que personne ne s’en rende compte. Parfait!

Il y a quelque chose qui m’a fait très plaisir: parmi les filles, il y en avait les vraies citadines, celles qui n’avaient jamais tenu un cheval, celles qui n’en avait jamais monté un, et c’était une belle découverte pour toutes. Elles ont appris à les observer, à anticiper leurs réactions, à les diriger, les empêcher de (trop) brouter en route, le tout dans la douceur et le respect. Ne pas tirer sur la longe (ça ne sert à rien les chevaux sont plus forts), leur parler, secouer la longe pour les ralentir, ne pas avoir peur d’eux même… une vraie découverte du travail à pied et de la relation avec le cheval, le tout en balade avec les islandais bâtés.

 

animation natureanniversairechevaux islandaisfaunerandonnée avec des chevauxSalèvetraces d'animaux

La nature, les animaux, et manger

26 février 2017

Voilà le mandat posé: « nous, on aime la nature, les animaux, et manger! » me dit Sandra dans son email. Je pense que l’on va pouvoir s’entendre. A l’occasion de l’anniversaire de son mari (la difficile barre des 40 ans à passer!), elle voulait quelque chose de sympa, dans la nature.

Nous voilà donc partis, les 6 bipèdes et 2 poilus, pour une petite balade au Salève. Avec comme but, de repérer le passage d’animaux sauvages et d’en apprendre un peu sur leurs mœurs.

Viking et Toundra étaient donc aussi de la partie, et nous avons eu bien l’occasion de découvrir leurs mœurs à tous les deux… A la pause de midi, j’essaie: j’attache Toundra et je laisse Viking libre. Après s’être roulé (ah que ça fait du bien!!!), il remarque qu’il n’est pas attaché, et pique un petit galop à travers les prés. Toundra, au bout de sa longue chaîne, n’aime pas l’idée de se retrouver seule. Elle arrache le tout d’un coup de tête et rejoint son copain. Que c’est beau de les voir galoper comme ça! La vision de rêve s’estompe: les voilà qui disparaissent derrière la crête. Il nous aura fallu une grosse demi-heure pour les retrouver, tous tranquilles plus loin dans un pré, en train de brouter. Quelques carottes pour se réconcilier, et c’est reparti!

En attendant, Laurent et les enfants avait déjà lancé un feu, pour les bananes au choc. Miam! Avant de repartir, nous faisons le point sur ce qu’on a vu et on va un peu plus loin en faisant le tour des stratégies employées par les animaux sauvages pour passer l’hiver.

Des animaux sauvages, on n’en a pas vu en vrai mais par contre nous avons pu observer des tas de traces de leur passage: crottes, empreintes et pistes, souilles, frottis, écorçage… C’est fou ce que la nature nous dévoile quand on apprend à la regarder.

C’était encore une de ces agréables journées au rythme tranquille et remplie de découverte. Merci!

animation natureanniversairechevaux islandaisfamillerandonnée avec des chevauxSalèvetraces d'animaux

Chevaliers en herbe en balade au Salève

9 octobre 2016

Au programme de cette froide journée d’octobre, une randonnée au Salève avec Toundra, Viking, et toute une équipe de jeunes et vaillants chevaliers en herbe.

Les enfants ont rapidement apprivoisé les boules de poils que sont devenus nos chevaux islandais à l’approche de l’hiver. Et bien entendu, les chevaux ont également vite appris à respecter cette joyeuse équipe de courageux qui n’hésitaient pas une seconde à remettre nos gourmands à l’ordre dès que la gourmandise prenant le dessus.

Notre itinéraire nous a mené ce jour là à travers des paysages caractéristiques du Salève: des prés qui se transforment lentement en forêt car ils ne sont plus pâturés, des forêts mixtes de hêtres et d’épicéa, et les légendaires rochers de Faverges, si chouettes à escalader.

A l’Observatoire, les enfants faisaient des allers-retours entre la table et les chevaux attachés dehors, histoire de surveiller qu’ils ne se prennent pas les pieds dans la corde d’attache. Heureusement, les 80 motards réunis ce jour là ont quitté les lieux au moment même où nous installions les chevaux pour la pause.

Somme toute, encore une très belle journée dans la nature en bonne compagnie, des journées comme je les aime!

 

 

chevaux islandaisrandonnée avec des chevauxSalève

« Articles précédents

Powered by WordPress | HQ Premium Themes | Adaptation Sur mesure concept.